Audiovisuel & Ecritures

Et s'il n'y avait rien !

Et s’il n’y avait rien entre nous de solide, de vrai, de construit.

 

D’abord, nous nous sommes rencontrés par le biais d’une annonce passée sur internet, pas pour trouver le grand amour, celui dont rêvent les damoiselles et les damoiseaux, mais juste pour détruire nos tristes solitudes. Tu étais loin d’être belle, je n’avais rien d’un adonis, mais rien qui pouvait refouler nos détresses. En revanche tu avais un sourire dévastateur et une bonne humeur généreuse, quant à moi je n’avais qu’à t’offrir le peu d’esprit que j’ai entretenu toute ma vie. Ces petits riens ont fait que nous avons consenti à nous revoir.

 

Notre rencontre s’est transformée en relation, elle-même en ce que nous pourrions qualifier d’intime. L’acte sexuel nous faisait revivre, toi en femme, moi en petit homme qui retrouvait ces petits riens qui redonnent le moral. L’extase n’était pas de mise, mais au moins je n’agissais pas comme un lapin et toi, tu ne réagissais pas comme un frigo. L’habitude, la routine, la facilité ont tué toute ambition amoureuse, elles ont simplement créé un confort, un réconfort accepté par nous deux et quelque part, sans nous l’avouer, cela nous faisait du bien.

 

Et s’il n’y avait rien entre nous de conséquent, ce trois fois rien nous permettait de vivre comme des êtres humains. Et souvent, en repensant à toi qui es partie dans un autre monde, que chacun espère heureux, je rêve que ce rien existe encore longtemps entre tous les hommes et les femmes pour éviter la déchéance, l’incompréhension, la violence et la barbarie.



24/01/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres