Audiovisuel & Ecritures

LE TEMOIN.

LE TEMOIN.

Une mare de sang étalée sur une dalle de béton. Deux policiers, avertis par un anonyme, arrivent sur les lieux du drame. Ils inspectent minutieusement les alentours: un chantier d’un bâtiment en construction. Ils ne trouvent rien et se séparent, l’un pour se rendre dans un bar, qui se trouve de l’autre côté de la route, juste en face du lieu de l’incident, afin d’interroger d’éventuels témoins. Le second policier se rend vers la cabine téléphonique qui se trouve sur ce même trottoir.

La sonnerie occupé du téléphone, dont le combiné n’a pas été reposé sur son réceptacle, retient son attention. Proche de la cabine, ce policier est interpellé brusquement par un vieux monsieur, à l’allure sale et inquiétante. Il avoue être le témoin de l’incident et relate les faits au policier. Il parle d’une querelle entre deux hommes, d’une bataille au couteau, de la fuite de l’un d’eux: le meurtrier. Il explique l’appel téléphonique de la victime, grâce à son portable, et de l’arrivée d’une voiture qui a emporté le mortellement blessé. Devant tant de faits intrigants, le policier demande à son témoin pourquoi il n’a pas appelé la police pour qu’elle intervienne. Le témoin avoue qu’il ne le pouvait pas, parce que l’homme au couteau… c’était lui. Une seconde mare de sang est étalée sur une dalle de béton, proche de la cabine téléphonique.



21/09/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres